Actualités

Les dépenses de santé depuis 1950 : une évolution en 2 temps

31/08/2017 - La DREES (Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques) a récemment publié une étude sur l’évolution des dépenses de santé depuis 1950. En soixante-cinq ans, la part de la consommation de soins et de bien médicaux (CSBM) a plus que triplé, passant de 2,5% du PIB en 1950 à 8,9% en 2015.

 

La CSBM, qui comprend les dépenses des soins hospitaliers, soins de ville, transports de malades, médicaments et autres biens médicaux,... a connu un développement très rapide entre 1950 et 1985, dû notamment à l’évolution du système de soins et la généralisation progressive de l’Assurance Maladie. Durant ces années, les professionnels de santé se multiplient, le système hospitalier se transforme et voit son rôle renforcé (prévention, diagnostic, réadaptation fonctionnelle). Les dépenses liées à ce poste augmentent alors de 16% par an.

Entre 1985 et 2015, avec la chute de la croissance économique, l’évolution de la CSBM se réduit. Les dépenses de santé sont plus encadrées par les Gouvernements successifs via les lois de Financement de la Sécurité Sociale ainsi que diverses mesures comme le déremboursement de certains médicaments, les franchises, la création du parcours de soins coordonnés,...

Par ailleurs, tandis que la part de la Sécurité Sociale se stabilise autour de 77%, celle des organismes complémentaires se développe. Ainsi, entre 1990 et 2015, les mutuelles, institutions de prévoyance et assurances voient leur prise en charge passer de 10,4 à 13,4%, permettant une diminution du reste à charge de 2,1 points. Au final, la part restant à la charge des ménages s’élève elle à 8% environ.