Actualités

Le bien-être au travail, la clé du succès

le bien-être des salariés est un véritable enjeu pour les entreprises
06/04/2018 - Une enquête de BVA pour Salesforce, menée auprès de plus de 1000 salariés, révèle les attentes, les inquiétudes et les leviers de motivation des salariés. Ils estiment que l’enjeu le plus important aujourd’hui est le bien-être au travail.

Entre inquiétude et impatience

A la question « dans quel état d’esprit êtes-vous quant au futur de votre emploi », 60% des répondants se sont déclarés « optimistes ». Plutôt encourageant. Les plus pessimistes sont les salariés les plus âgés, et ceux ayant un contrat à temps partiel ou en CDD. Et pour 1 employé sur 3, « tout change trop vite ». Les plus de 50 ans se sentent dépassés (50%) et surtout inquiets, avec dans le viseur la transition numérique en entreprise. A contrario, les moins de 35 ans qui travaillent dans le privé sont impatients de voir des changements arriver. Au final, ce sont tout de même 56% des personnes interrogées qui pensent que leur métier n’existera plus dans les 15 prochaines années. Il s’agit notamment des employés de la fonction publique et de l’industrie.
 

Un enjeu : le bien-être au travail

La majorité des répondants estime que le bien-être au travail est une priorité. Au-delà des idées reçues (il ne suffit pas de mettre à disposition des salariés une salle de sport ou une conciergerie d’entreprise), la qualité de vie au travail passe par un aménagement du poste (horaires, télétravail…). Les salariés estiment à 51% que leur entreprise ne tient pas suffisamment compte de ces demandes spécifiques. La formation fait également partie des demandes. Ils sont 51% à vouloir accéder à des formations de qualité.
 

Employeurs, actionnez les leviers !

En proposant des actions pour améliorer la santé et le bien-être des salariés, il est prouvé que l’employeur est également gagnant. Ses collaborateurs sont plus motivés, moins malades et plus productifs. Des plans de prévention sur mesure peuvent s’appliquer dans l’entreprise. Avec l’appui de votre courtier en assurance et après un diagnostic des besoins réels et du contexte de l’entreprise, des actions concrètes vous seront proposées. Parmi celles-ci : l’identification des facteurs d’absentéisme, l’accompagnement des aidants, des ateliers nutrition, activité physique, bilan de santé, des formations adaptées… L’arrivée d’un chief happiness officer (responsable du bonheur au bureau) peut également vous aider.