Actualités

Crainte n°1 des entreprises : le risque d’interruption d’activité

27/01/2017 - D’après le Baromètre des Risques de l’assureur Allianz, publié pour la 5e année consécutive et auquel ont répondu 1237 gestionnaires et experts du risque dans 55 pays, 38 % des répondants citent l’interruption d’activité comme principale crainte pour leur entreprise, et cela pour la 4e année consécutive.

Les entreprises craignent notamment une interruption d’activé liée à des « dommages non matériels » générés par des cyber attaques ou l’instabilité géopolitique. Les conflits ou les mouvements populaires peuvent en effet perturber les chaines d’approvisionnement, les actes de terrorisme constituent également un risque fort pour le personnel ou les actifs.

 

34 % des répondants citent comme 2e risque le plus important les évolutions de marché* en particulier dans les secteurs suivants : services financiers, marine, pharmaceutiques, transport, et les entreprises d’Asie, d’Europe et du Moyen-Orient s’y montrent également très sensibles. Les raisons ? La concurrence qui se fait mondiale, la disparition des barrières à l’entrée du marché ainsi que le renforcement de la règlementation en matière de sécurité et d’importation / exportation. Les cyber incidents se classent pour la première fois parmi les 3 premières craintes avec une progression de 11 % par rapport à 2015. 28 % des répondants (dont 40 % en Europe) ont cité ce risque contre 1 % il y a 5 ans. Les cyber risques sont mêmes les incidents les plus redoutés en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas.


Enfin, les catastrophes naturelles figurent en 4e position de ce baromètre (notamment au Japon), en raison du réchauffement climatique qui peut provoquer une montée des eaux. Viennent ensuite les évolutions législatives (24 %) les incendies et les explosions (16 %), les atteintes à la réputation ou à l’image de marque (13 %) ainsi que les nouvelles technologies (nanotechnologie, intelligence artificielle, drones…) (12 %).