Actualités

Chefs d’entreprise : n’oubliez pas votre santé

19/04/2017 - Le travail, c’est la santé ? La réponse est un grand oui pour 82% des dirigeants d’entreprise interrogés par Opinion Way, dans le cadre d’une étude menée pour le compte de MMA Fondation Entrepreneurs*. 75% d’entre eux estiment d’ailleurs que leur état de santé général est bon, voire très bon.

Les 3 piliers de la santé du dirigeant sont, par ordre d’importance, la forme physique, l’équilibre vie privée / vie personnelle et le moral. La santé de l’entreprise n’arrive qu’en 4ème position.

Côté forme, le mal de dos est cité comme principale douleur physique pour 57% des personnes interrogées, suivi des douleurs articulaires (48%) et des migraines (27%). Les affections psychiques sont, elles, en baisse (comme par exemple les chutes de moral, l’anxiété ou les sautes d’humeur). 26% déclarent que leur état de santé s’est globalement détérioré au cours des 5 dernières années. Le stress lié au travail en est la cause principale (58%). Ce que craignent plus que tout les chefs d’entreprise ? Le manque de trésorerie (59%), les incertitudes sur l’activité de l’entreprise dans les semaines ou mois à venir (55%) ou encore la surcharge de travail (56%). Pour 72% des répondants, le stress est nuisible à leur santé. Pourtant, seul 8% a été arrêté par son médecin au cours des 12 derniers mois.


De manière générale, les dirigeants estiment avoir une bonne hygiène de vie au quotidien (88%). Au quotidien, ils prennent du temps en famille (87%), tentent de dormir suffisamment (78%) ou de limiter, dans une moindre mesure, la consultation de leurs messageries et réseaux sociaux (40%). Malgré tout, la frontière vie privée / vie professionnelle reste mince et 49% déclarent avoir des difficultés à concilier les deux.

Les actions de prévention santé semblent en tout cas porter leurs fruits. A presque l’unanimité (95% et 92%), les répondants ont déclaré se sentir suffisamment sensibilisés aux bienfaits d’une alimentation saine et variée et à une bonne qualité de sommeil. Pourtant, ils sont nombreux à manquer de temps pour pratiquer des activités et beaucoup auraient besoin d’un suivi. 59% ont indiqué souhaiter un accompagnement ou une aide via des outils digitaux (sites, applications, plateformes,…).

* étude du 14 avril 2017 portant sur un panel de 1504 dirigeants d’entreprises de moins de 50 salariés.