Actualités

Assurer ses œuvres d’art : une protection essentielle

Protection des œuvres d'art 14/04/2017 - Le marché de l’art ne connaît pas la crise. Les ventes aux enchères publiques ont rapporté, au niveau mondial, 15,2 milliards de dollars en 2014 selon le 13ème rapport annuel d’Artprice et AMMA.

Le marché français se porte bien également avec un chiffre d’affaires cumulé de 675 millions d’euros pour les trois grandes maisons de vente, Christie’s, Sotheby’s et Artcurial, en 2016. Parmi les 10 œuvres les plus chères vendues aux enchères dans l’Hexagone l’an dernier, une statue chinoise du Bouddha Vairocana a été cédée pour plus de 13 millions d’euros et le tableau de James Ensor, « Squelette arrêtant masques », plus de 7 millions d’euros.

Les œuvres d’art, tableaux, livres anciens, meubles de collection, objets d’art,… représentent donc des enjeux financiers importants. Leurs propriétaires, qu’ils soient une institution publique ou un particulier, doivent les assurer. Les risquent assurables peuvent concerner le prêt, la détention, le transport, l’exposition à la vente, les prises de vue ou encore une opération de restauration. Les garanties proposées sont la casse, le vol, le vandalisme, les actes de terrorisme, les catastrophes naturelles, mais aussi l’assurance des locaux, le matériel professionnel et informatique,…


La gestion de ces sinistres demande une expertise très particulière et une connaissance très fine du secteur. Que vous soyez établissement public, fondation, galeriste, antiquaire ou particulier, renseignez-vous sur cette assurance indispensable pour pouvoir admirer vos œuvres d’art en toute sérénité.